2 juillet 2019

ALUMNUS AIMS-CAMEROUN, JEAN DANIEL DJIDA DÉFEND SON PH.D. À UNIVERSIDAD DE SANTIAGO DE COMPOSTELA, ESPAGNE.

Jean Daniel est un AIMS-Alumnus de la cohorte 2014-2015 et un ancien assistant chargé de cours à l'AIMS-Cameroun.

Jean Daniel fait partie de ceux qui font voler haut le drapeau de l'AIMS. Le centre d'excellence panafricain forme des personnes ayant un amour et une passion profonds pour les sciences mathématiques sur la façon de devenir des scientifiques bien équilibrés qui seront en mesure de résoudre les problèmes de l'Afrique et de propulser leur prospérité économique et leur autosuffisance. 

Jean Daniel, conservant cet emblème, a poursuivi un doctorat et a soutenu sa thèse intitulée «Quelques opérateurs non locaux dans les équations de milieu poreux: le problème d'extension et la théorie de la régularité »Comme il le dit,«l'objectif était de comprendre l'interaction des opérateurs intégro-différentiels avec les équations différentielles partielles et d'en déduire leurs propriétés de régularité ».

Le langage mathématique peut sembler étranger mais le Dr Jean Daniel l'a cassé en termes profanes et a expliqué que bien que les résultats soient abstraits, il pense que cela peut aider à mieux comprendre leur environnement. Des applications peuvent être trouvées dans la dynamique des fluides, comme l'écoulement de gaz à travers des milieux poreux, les systèmes biologiques, les phénomènes naturels et l'optimisation de la forme"Faire un doctorat n'a pas été une tâche facile en termes de défis de recherche et de soutien financier. Pour ce dernier cas, heureusement avec l'aide de l'AIMS (par le biais d'un poste de tutelle) et l'aide de mes conseillers en thèse, le professeur Juan Jose Nieto Roig et le professeur Ivan Area, j'ai atteint mon premier objectif.».

Le professeur Gisele, titulaire de la Chaire de recherche allemande, AIMS-Cameroun a démenti que Jean Daniel's «La persévérance est l'une des clés pour atteindre un poste aussi remarquable pour ce doctorat. degré".
Jean Daniel Djida continuera en tant que chercheur postdoctoral sur le changement climatique au Centre de recherche AIMS-Cameroun où il espère être boursier postdoctoral au Centre de recherche AIMS-Cameroun, l'aidera à comprendre l'interaction entre les équations différentielles partielles non locales avec la théorie du contrôle optimal et Optimisation de la forme. Il est tout aussi important de démontrer l'applicabilité pratique des mathématiques aux problèmes de changement climatique et d'érosion côtière.

Partager l'article:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.